Imprimer
Catégorie : Uncategorised
Affichages : 2298

NeigeMercredi 17H30, contournement de Chartres (28) - Bloqué depuis une bonne demi-heure dans ma voiture, et alors que la neige tombe abondamment depuis 11H00 le matin, le préfet d'Eure-et-Loir (28) intervient sur les ondes ; "Rassurez-vous, tout va bien, j'ai interdit les camions !" Je m'étrangle en regardant la file dans laquelle je resterais stoppé près d'une heure et demi faite essentiellement de semi-remorques. Quelques minutes plus tard, Brice Hortefeux, ministre en charge de la "mauvaise" communication - enfin de l'intérieur - explique que tout est sous contrôle, qu'il n'y a pas de "pagaille". Gloups, et Re: Gloups !

La polémique s'étale dans les journaux, et Fillon alors en promenade en Russie, apporte son soutien à son ministre et fait porter le chapeau aux incompétents fonctionnaires de météo-france. Le lendemain, la pravda de la l'ump (le figaro) explique pourquoi météo-france a sous évalué l'épisode neigeux tandis que les opérateurs météo privés eux avaient bien prévu le nombre de centimètres ! On notera que toutes les occasions sont bonnes pour enfoncer la fonction publique, justifier la réduction de leurs effectifs, et transférer les services vers le privé toujours mieux, toujours plus fiable, toujours plus à même de satisfaire ses clients politiques qui nous gouvernent du moment que ça leur rapporte.

Il faut vraiment avoir qu'une notion très vague sur notre capacité scientifique à prévoir les phénomènes météorologiques, même assistée par de puissants ordinateurs calculant et re-calculant selon différents modèles les donnés transmis par les satellites pour juger que l'on puisse prévoir l'épaisseur exact - au centimètre près - du manteau neigeux. Mais plus encore, ceux qui par soucis d'économie réduisent implacablement les capacités techniques des services de la voirie pour intervenir efficacement lorsque de telles situations  "exceptionnelles" se présentent, semblent ignorer totalement que 10  ou 15 cm ne changent rien sur notre capacité technique à empêcher des difficultés de circulation des véhicules. Bref, que seul des consignes préventives plus claires à l'attention des salariés et des entreprises, donc préalables aux chutes de neiges auraient éviter l'encombrement par des milliers d'automobilistes des routes.

Météo-france annonce depuis la semaine dernière de fortes précipitations de neige pour le milieu de la semaine, on verra qui seront les prochains responsables de la "non-pagaille" ? En écosse, le ministre des transports Stewart Stewenson a démissionné suite aux vives critiques sur sa gestion de la circulation lors des importantes chutes de neige survenue dans son pays... Nos responsables eux n'ont même pas appris à "la fermer", ce qui aurait éviter toute polémique - à situation exceptionnelle, solidarité exceptionnelle que les usagers acceptent plutôt bien si on ne leur déverse pas un torrent de démagogie politique.

powered by social2s